18 janvier 2008

Le lendemain c’était la douane.

Le lendemain c’était la douane. C’est là qu’on jubile d’être sur deux roues. La route de la douane, c’est une bonne centaine de kilomètres de camions qui roulent les uns derrière les autres. Des qui portent des bulldozers, des Tata indiens tout neufs par convois entiers, des doubles semis remorques pleins à rabord et moi au milieu et la pluie au dessus. Les quatre ou cinq kilomètres avant la frontière, ce n’est qu’un gros tas informes de camions en attente, parfois depuis longtemps vu leur enlisement dans les bourbiers. J’ai mal dormi... [Lire la suite]
Posté par ptiluc à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]