25 janvier 2008

Retour de Lubumbashi

C’est toujours bizarre de faire demi-tour quand on veut traverser un continent.v_lo2_copie Mais Lubumbashi était un parenthèse francophone, une vieille promesse, un bout de mission dont je ne sais trop si elle valait le détour, mais me voilà de retour chez Will. En quittant les Salésiens du collège Imara, j’ai constaté que la source d’eau chaude avait changé de place, un miracle sans doute. Le vieux cumulus semblait réparé mais dans une des trois douches, un puissant geyser jaillissait d’un des robinets explosés. C’était déjà le thème de la journée : la flotte. route_de_la_douaneJ’ai repassé la douane comme un vieux pote. C’est incroyable comment les choses peuvent être différentes quand on revient au même endroit._camion_douane Du côté Zambien, j’ai même été sur l’ ordinateur du poste pour leur montrer à tous mon boulot sur Internet, je parierais presque que si je dois repasser une troisième fois, ils me laisseront consulter mes mails ! Un peu plus loin le ciel était sombre. Je m’attendais à ce que ça soit comme d’habitude et que je traverse l’averse en quelques minutes. Parfois, il y’a des variantes. Là, c’était le nuage collant, celui qui ne te lâche jamais, que dès que tu crois en être sorti, la route vire subitement et te replonge dedans. Tu vois enfin l’ horizon s’éclaircir, tu commences à te relaxer et ça revient de plus belle de je ne sais où.Ce sont les mystères des turbulences météorologiques. Ton ciré lâche prise . Tes pieds baignent dans tes pompes imbibées, crispé sur ton guidon, tu finis par croire que ça ne s’arrêtera jamais, mais ça s’arrête toujours. velo_copie          Will m’a dressé une tente de broussard immense dans le jardin. Demain on prépare notre virée. 

Il y a le long de la route qui quitte des velos parfois plus lourd que les camions...mais aussi terriblement plus discrets...

Posté par ptiluc à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Retour de Lubumbashi

Nouveau commentaire