04 mars 2008

juste un peu de poussière...

Je repense à ces dix mille kilomètres, à tous ceux que j’ai croisés, qui m’ont aidé, aux regards et à l’oubli…je repense à l’histoire de cette poussière de l’errance, à ces particules de soi-même qui volettent en permanence derrière le voyageur de passage et qui se mettent, petit à petit, à s’entasser dès qu’il s’arrête un peu. Ces petits tas de soi fertiliseront peut-être des amitiés imperturbables ou des souvenirs diffus…

juste_un_tas_de_poussie_re

Me voilà devant ma table à dessin en face d’un album entamé et d’une pile de courrier. Dehors le mistral souffle son air glacé : bienvenue à la fin de l’hiver.Je sors chercher du petit bois pour allumer un feu de cheminée, on vit une époque insolite ou le matin on part d’une ville suffocante pour se retrouver le soir à casser du petit bois, offert aux vivifiances du vent glacé.
Il fût des temps lointains ou des marins rêveurs partaient en quête d’aventures et d’oublis, fuyant des amours impossibles vers des îles lointaines où ils espéraient rencontrer des femmes insouciantes qui leur apprendraient l’oubli et qu’ils ne reverraient sans doute jamais.
corto_

En ces temps où le retour peut se faire en quelques heures, en ces temps nouveaux où il devient possible de communiquer avec tout le monde d’un simple clic, en ces temps récents, on croit qu’on va pouvoir conjuguer errances lointaines avec correspondances immobiles et pourtant, tout autant qu’aux temps des traversées au gré des vents alizés, on peut tous tout perdre en un instant…


Posté par ptiluc à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur juste un peu de poussière...

Nouveau commentaire